COUPS DE COEUR DE LA MÉDIATHÈQUE

La dernière licorne de Tobby Rolland

Turquie, marché d’Igdir. Aman, la fillette kurde dont la famille est gardienne millénaire du mystère de l’Ararat, n’aurait pas dû accepter cette licorne en bois… elle savait que c’était interdit. Melbourne, Parlement mondial des religions. Un rapport secret est alarmant : les glaces du mont Ararat fondent inexorablement. L’anomalie d’Ararat, cette forme détectée au cœur du glacier, est-elle la preuve que l’arche de Noé s’y est échouée comme le racontent la Torah, la Bible et le Coran ? Arménie, Etchmiadzine. Quatorze mercenaires font irruption dans la cathédrale pour s’emparer d’une relique inestimable : un fragment de l’arche. Leur but : ne laisser aucun témoin. c’est le déclenchement d’une vague de meurtres aux quatre coins du monde. Vatican, enfer de la Bibliothèque apostolique. Zak Ikabi, ethnologue et aventurier, a moins de trois minutes pour photographier l’original du sulfureux Livre d’Enoch. Quel secret, dont dépend l’avenir de toutes les religions, relie les mythes de l’arche, du Déluge et des licornes ? Université de Toulouse, Le Mirail, laboratoire du DIRS. La glaciologue Cécile Serval se trouve nez à nez avec Zak, venu lui dérober son rapport secret. C’est le début d’une course qui nous emporte de l’Arménie au Vatican, du Nakhitchevan à Hong-Kong… Pour s’achever sur les flans de l’Ararat… Là où la vérité dépasse l’imagination.

Un thriller ambitieux au rythme effréné. Une intrique historique diabolique qui embarque le lecteur dans une course folle, à la poursuite d’un secret qui n’est rien de moins que celui de l’humanité toute entière.

Défaillances de B.A PARIS

Tout a commencé cette nuit-là, dans la forêt. Cassandra ne s’est pas arrêtée pour proposer son aide à la conductrice de la voiture immobilisée sur le bord de la chaussée, en plein orage. Lorsqu’elle apprend le lendemain que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité. Et les coups de fils anonymes qu’elle reçoit désormais chez elle ravivent son angoisse. Elle en est persuadée : quelqu’un l’a vue, ce soit-là. Quelqu’un qui continue de l’observer. quelqu’un qui pourrait bien être l’assassin. Pourtant ni son mari, ni sa meilleure amie ne prennent ses craintes au sérieux. Et alors que Cass elle-même commence à douter face à ses trous de mémoire de plus en plus fréquents, sas angoisses se transforment en terreur.

Le suspense est bien calibré, les pages se tournent avec aisance et plaisir grâce à une écriture simple. Un excellent divertissement.

Je sais pas de Barbara Abel

C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. Emma, cinq ans, a disparu. C’est l’affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un cœur de démon ?

De rebondissements en coups de théâtre, on termine ce livre le souffle coupé !

 

Les loyautés de Delphine de Vigan

« Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révèlerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »

Les romans de Delphine de Vigan sont une valeur sûre ! Elle sait heurter nos consciences en analysant les faiblesses de l’âme humaine. Dès les premières pages, le ton est donné et vous ne pourrez pas lâcher ce livre troublant. Impossible d’être indifférent, surtout si vous êtes parents.

Au petit bonheur la chance d’Aurélie VALOGNES

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus. Mémé Lucette n’est pas commode mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout – Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon. Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie. Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

L’émotion est au rendez-vous ! Les personnages sont touchants et attachants. Un concentré d’émotions.

Les couleurs de l’incendie de Pierre LEMAITRE

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.

C’est le récit palpitant d’une vengeance. Madeleine, dont la vie semblait toute tracée, voit son monde s’écrouler après avoir été ruinée par des membres de son entourage. elle ser retrouve seule et démunie pour élever son fils handicapé. La vengeance se révèle machiavélique. Ce livre est une réussite.