INTERDICTION DE BRULAGE DES DÉCHETS VERTS PAR LES PARTICULIERS

Le préfet de la Charente-Maritime rappelle aux particuliers que le brûlage à l’air libre des déchets verts est une pratique interdite (art. 84 du règlement sanitaire départemental) et dangereuse.

Depuis le 10 avril, notre département est placé en risque sévère « feu de forêts ».

Les services de l’État ainsi que les maires, au titre de leur pouvoir de police, veilleront au respect strict de l’interdiction de brûlage des déchets verts par les particuliers.

Communiqué de la Préfecture : interdiction brûlage déchets verts