Je m’appelle Lucy Barton d’Elizabeth STROUT

Hospitalisée à New-York, Lucy reçoit la visite de sa mère qu’elle n’a pas revue depuis de longues années. C’est l’occasion pour elle de revenir sur son enfance à la recherche des plus infimes marques d’avmour reçues de ses parents, et elles n’ont guère été nombreuses. Les bavardages de sa mère lui permettent de savoir ce que sont devenus les gens qu’elle a connus. Sont-ils heureux ? Leur couple va-t-il bien ? Pourquoi ? Il est si difficile de savoir si l’on est aimé quand rien ne nous le dit…

Plusieurs niveaux de lectures – pour une histoire qui de prime abord semble assez simple – rendent ce livre passionnant. Un roman émouvant sur les rapports mère-fille et sur la pauvreté vécue par une enfant.